Formation des Enquêteurs et Superviseurs de l’Analyse Approfondie de Genre dans le domaine de la santé relative à la vaccination

Depuis une décennie, la République de Guinée enregistre fréquemment des multiples épidémies qui se succèdent, il s’agit : de (Ebola de 2014 à 2016, avec une résurgence en février 2021, la fièvre Lassa, Marbourg, polio, rougeole, diphtérie …), ainsi que la pandémie de la COVID-19 qui sévit dans le pays depuis 2020. Les conséquences de ces fléaux ont entrainé une augmentation du taux de mortalité et de morbidité, avec des effets impactant négativement le système de santé, mais aussi l’organisation sociale, communautaire et économique du pays.

Ces crises répétitives ont amené le gouvernement à initier la réforme du système sanitaire afin d’assurer la jouissance de toute la population de son droit à la santé et de bénéficier d’un accès universel à des services et soins de santé de qualité. 

En dépit de tous les efforts consentis, pour l’atteinte de 100 % des enfants vaccinés, en ne laissant aucun d’entre eux, les chiffres de l’EDS de 2018 indiquent que seuls 24 % des enfants de 12-23 mois avaient reçu toutes les vaccinations. 

Diaby Mariama SYLLA Ancien Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance Spécialiste en Genre et Protection Sociale Conakry/ République de Guinée

Dans la perspective de l’extension d’une couverture vaccinale nationale à l’ensemble de la population guinéenne en ne laissant personne de côté, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et l’UNICEF avec l’appui financier de Gavi, a lancé une étude intitulée « Analyse approfondie du genre dans le domaine de la santé relative à la vaccination » menée par une consultante nationale en la personne de Mme Mariama SYLLA, ancienne ministre de la promotion féminine et de l’enfance. 

 

C’est dans cette optique qu’il se déroule du 03 au 5 juillet 2024, un atelier de Formation des Enquêteurs et des Superviseurs dans la salle de formation du Centre National de Perfectionnement à la Gestion (CNPG) dans la Commune de Dixinn. 

Première journée de formation, salle du CNPG à Dixinn en face de la Cité Ministérielle

Cet atelier a pour objectif de permettre aux trente enquêteurs et quatre superviseurs recrutés de s’imprégner du concept genre, de l’importance de son intégration dans les programmes de vaccination d’une part et d’autre part de comprendre leurs rôles et responsabilités respectifs dans la collecte de données qualitatives sexospécifiques indispensables au succès de cette étude.

Ces judicieuses séances de formation viennent combler un manque, car le constat révèle que la non prise en compte systématique du genre dans la vaccination préoccupe énormé

Les bénéficiaires de la formation

ment les autorités et les partenaires au développement.

Christian TENDENG, parlant au nom du Représentant de l’UNICEF a souligné que l’étude en cours de réalisation permettra de mieux comprendre les inégalités liées au genre et de développer des interventions plus ciblées et efficaces pouvant y remédier. Il a en outre exprimé son espoir quant à la qualité de la formation qui contribuera de manière significative à la réussite de la vaccination des enfants en Guinée.

Aux noms de leurs Ministres, le Chef du cabinet de Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et du Secrétaire Général du Ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables, après avoir posé le diagnostic, ont non seulement reconnu le faible taux des 30 % des femmes qui participent à la prise des décisions importantes du ménage, contre 37 % n’ayant pas été impliquées dans la prise d’aucune décision familiale.

Ils ont chacun fait état des disparités de taux de vaccination des enfants entre les zones urbaine et rurale du fait de la pauvreté des femmes. 

Présidant les travaux au nom du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Pépé BILIVOGUI, souligne également le bien-fondé de cette étude. « Cette initiative va nous permettre d’assurer une disponibilité de vaccins en quantité et en qualité qui reviendront moins chère à l’Etat. Mais aussi, il y a d’autres facteurs sur lesquels il faut mener le combat pour arriver à l’amélioration de cette couverture vaccinale. Si dans nos stratégies, on ne tient pas compte de l’égalité des sexes, on peut laisser une grande partie de nos cibles qui ne sont pas couvertes par nos stratégies. C’est pourquoi cette analyse est cruciale.  Elle nous permettra de mieux comprendre les dynamiques de genre qui influencent la vaccination et d’identifier les stratégies les plus appréciées et les plus efficaces pour améliorer notre couverture vaccinale ».

L’Étude sera menée dans trente communes de convergence sur les quarante par Madame Mariama SYLLA, Consultante dans ce projet et son équipe. Dans son intervention, elle a indiqué que cette étude permettra à la fois de comprendre de quelle façon le genre influence non seulement les politiques, les normes, les stratégies, mais aussi l’offre et la demande de vaccination ; et de proposer des avenues adaptées aux réalités de chez nous en Guinée en vue de favoriser la prise en compte systématique du genre dans la vaccination. Mieux, dans les programmes, stratégie et politique de développement humain.

Elle a ensuite souligné que la formation de trente enquêteurs et de quatre superviseurs constitue la deuxième étape majeure de l’étude sera suivie de missions de terrain en vue de collecter des données quantitatives (genre) et qualitatives de vive voix auprès de plusieurs cibles (les femmes, les hommes, les filles, les garçons, le personnel de santé et celui en charge des personnes vulnérables, les jeunes, les autorités, leaders communautaires, religieux et autres personnes à besoins spécifiques, etc.) lors des entretiens individuels et des focus group. 

Elle a insisté sur le contenu des modules qui offriront aux participants les qualités techniques, sociales, morales nécessaires pouvant susciter la confiance des populations pour la réalisation du travail de terrain. 

Étaient également présents à la cérémonie d’ouverture, Mme la Directrice de la Promotion Féminine et du Genre, de la cheffe du Service Genre et Équité du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, de la Cheffe de Section Genre de l’Unicef 

Mariama SYLLA
Service Communication et des Relations Publiques

Mois de l’Enfant Guinéen 2024 : la Guinée célèbre la Journée de l’Enfant Africain en réaffirmant son engagement pour l’éducation

Ce mercredi 26 juin 2024, conformément à la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant africain, la Guinée à travers le département en charge de la Promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables a en différé, célébré la Journée de l’Enfant Africain à la Cité de Solidarité pour rendre hommage à tous les enfants Guinéens et Africains tout en faisant de la mobilisation sociale et du plaidoyer en faveur de leur bien-être.



Ont pris part à ce rendez-vous annuel madame la Ministre Charlotte DAFFE, ses homologues ministres de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation Monsieur Jean-Paul CEDY et l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle Madame Aminata KABA, les Autorités Communales de Ratoma, les partenaires techniques et financiers tels que L’UNICEF et CHILD FUND, la société civile, le Parlement des Enfants de Guinée ainsi que plusieurs cadres du département.



Cette importante cérémonie est commémorée chaque 16 juin partout en Afrique en la mémoire des jeunes écoliers Sud-africains martyrisés en 1976 à Soweto, pour avoir protesté contre l’imposition d’un système éducatif répressif et discriminant.

Pour l’édition 2024, le thème central est  <<L’éducation pour tous les enfants en Afrique, l’heure est venue>>. Le choix de ce thème résulte d’une problématique posée concernant l’éducation des enfants en Afrique.



Imprégnée de cette problématique, la Guinée à travers le Ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables a officiellement lancé l’identification sur toute l’étendue du territoire national de 3 000 enfants à besoin scolaire ou à risque d’abandon scolaire pour un accompagnement en kits de première nécessité. Aussi, le département a organisé les immersions des enfants dans les départements ministériels et institutions partenaires pour s’imprégner des acquis et enjeux relatifs à leur droit à l’éducation. Ces différentes actions entreprises tout au long du mois de juin ont fait l’objet d’exposition à la présente cérémonie.



Bien que les défis soient énormes, Madame la Ministre Charlotte DAFFE a dans son allocution, rassuré que le pari sera gagné dans une dynamique participative et collaborative entre l’État, les partenaires bi et multilatéraux et la société civile.

<<...nous parviendrons à des cadres innovants de nature à faciliter l’accès à l’éducation et l’apprentissage pour tous les enfants >>.


Après avoir fait mention de la volonté politique de Son Excellence Monsieur le Président de la République, le Général de Corps d’Armée Mamadi DOUMBOUYA de prioriser le secteur sociale, Madame la Ministre a adressé ses sincères remerciements à l’ensemble des partenaires bi et multilatéraux, aux organisations internationales et nationales non gouvernementales ainsi que les entreprises privées pour leurs appuis constants en faveur des enfants.



La cérémonie a pris fin par un panel instructif animé par le Parlement des Enfants de Guinée qui ont pris la casquette de Ministre des départements qu’ils ont visités afin de démontrer, des actions menées par ces derniers en faveur de l’éducation des enfants en Guinée.



Service Communication et des Relations Publiques 

Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme

L’humanité célèbre ce 13 juin la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme. Fruit de la Résolution 69/170 adoptée par les Nations Unies en décembre 2014, cette journée vise à arrêter les violences graves à l’égard des personnes atteintes d’albinisme.

L’édition de 2024 est célébrée autour du Thème central « 𝗨𝗻𝗲 𝗱é𝗰𝗲𝗻𝗻𝗶𝗲 𝗱𝗲 𝗽𝗿𝗼𝗴𝗿è𝘀 𝗰𝗼𝗹𝗹𝗲𝗰𝘁𝗶𝗳𝘀 ».

Ce thème qui symbolise dix (10) ans de combats et de lutte acharnée montre que des efforts considérables ont été fournis pour éliminer toutes formes de violences à l’endroit des personnes atteintes d’albinisme.

En Guinée, la célébration aura lieu, le 26 juin à Kankan autour de cinq principales actions qui sont les suivantes :

⚫️Fournir à 400 personnes atteintes d’albinisme dont 100 femmes et 100 filles des kits de protection tels que des crèmes solaires hydratantes, des lunettes protectrices et des anti-reflets, des vêtements adaptés et des kits de dignité ;
⚫️Initier une campagne de dépistage du cancer de la peau chez 400 personnes atteintes d’albinisme ;
⚫️Réaliser des capsules vidéos sur des icônes parmi les personnes atteintes d’albinisme ;

⚫️Valider les projets de textes d’application de la Loi portant protection et promotion des personnes atteintes d’albinisme ;

⚫️Faire un plaidoyer auprès du Ministère de l’Éducation Nationale de rendre obligatoire la tenue scolaire en pantalon et chemise manche longue et l’occupation des places adaptées dans les salles de classe.

Service Communication et des Relations Publiques 

MEG 2024: Lancement des plaidoyers communautaires pour l’identification de trois mille enfants vulnérables à besoin scolaire

Ce vendredi 14 juin 2024, le Ministère de la Promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables à travers la Direction Nationale de l’Enfance a lancé les activités de plaidoyers communautaires destinées à identifier trois mille enfants à risques ou en situation d’exclusion scolaire dans les zones minières, les sites d’activités commerciales, les orphelinats et les îles…

Présidée par M. Yassy Roger Klonôn, Secrétaire Général du département, cette cérémonie a eu lieu à la mairie de Matam en présence du Président de la délégation spéciale, des Conseillers Communaux, du Parlement des Enfants de Guinée, des partenaires techniques et financiers et des populations de Matam.

L’objectif de cette activité de plaidoyer communautaire a pour but d’identifier les enfants vulnérables afin de réduire les barrières liées aux genres et aux facteurs impactant la protection des enfants, en particulier dans le domaine de l’éducation, en impliquant les communautés à la base.

À terme, les trois mille enfants qui seront identifiés bénéficieront une insertion dans le cursus scolaire, car l’éducation est un droit reconnu pour chaque enfant guinéen.

Ce lancement a été clôturé par une visite de dialogue sur le droit des enfants à l’éducation au port de Bonfi dans la commune de Matam.

Service Communication et des Relations Publiques 

Mois de l’Enfant Guinéen : des couveuses, des vivres et des ordinateurs offerts pour la cause des enfants

Dans le cadre du déroulement des activités du mois de l’enfant guinéen, ce jeudi 6 juin 2024, Madame la Ministre Charlotte DAFFE a procédé à la remise de trente-six couveuses aux structures sanitaires à travers le Ministère de la Santé ainsi que des vivres et des ordinateurs aux enfants en conflit avec la loi détenus à la maison centrale à travers le Ministère de la Justice.
 
 
La cérémonie de remise a eu lieu avec la participation de Monsieur Oumar Diouhé BAH, Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, de M. Billy I KEITA, Chef de Cabinet du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, des cadres des trois départements et des partenaires techniques et financiers de l’enfance.
 
 
Madame la Ministre a dans son intervention rappelé ceci : « Il convient de notifier que dans notre pays, le taux de mortalité néonatale est de 14 000 par an soit 32/1000 naissances vivantes par rapport au taux régional qui est de 21/1000 naissances vivantes »
Parlant du domaine spécifique de la justice pour mineurs, elle a indiqué : « les chiffres rapportées font état de plus de 100 enfants placés en détention à la maison centrale, avec peu d’opportunités de reconversion après le séjour carcéral »
C’est bien pour apporter des réponses à cette situation préoccupante que cette opération s’est déroulée de concert avec les départements concernés pour gérer avec responsabilité et équité les enjeux majeurs du domaine de l’enfance.
 
 
La Ministre en charge de la « trilogie solidaire » a salué la bonne collaboration des départements sectoriels du domaine social en rendant hommage aux plus hautes autorités inspirateurs de cet état d’esprit : « cette vision de complémentarité entre les services de l’Etat, incarnée par Monsieur le Président de la République, le Général de Corps d’Armée Mamadi DOUMBOUYA, est sans nul doute la matérialisation de la responsabilité sociale impulsée si heureusement par Monsieur Amadou Oury BAH, Premier Ministre, Chef du Gouvernement »

Service Communication et des Relations Publiques 

MEG 2024 : Une école officiellement inaugurée à Tyoukkou dans Timbi Tounni

Monsieur Yassy Roger KLONÔN, Secrétaire Général a au nom de Madame la Ministre Charlotte DAFFE , conduit une forte délégation dans la localité de Tyoukkou, située dans la Sous-Préfecture de Timbi Touni, Préfecture de Pita.
La mission composée du département de l’enfance, de l’enseignement pré-universitaire représenté par Monsieur le Chef de cabinet, du gouvernorat de Mamou et du Plan International Guinée s’inscrit dans le cadre de la célébration du mois de l’enfant dans son volet visite des infrastructures scolaires pour l’amélioration des taux d’accès et de réussite des enfants des zones reculées.
Cette localité du Fouta-Djallon a été la première étape de cette visite. Elle bénéficie ainsi d’infrastructures scolaires réalisées par Plan International Guinée dans le cadre du projet « Promotion de l’Éducation de Base en Guinée », financé par la Coopération Allemande à travers la KfW. Ces infrastructures comprennent un bâtiment flambant neuf de trois salles de classe, deux latrines ainsi que des dortoirs pour les enseignants.
Monsieur le Secrétaire Général a invité la communauté à mettre des mécanismes d’entretien des infrastructures, le suivi des enfants à l’école, la promotion de la jeune fille pour mieux lutter contre les violences faites aux enfants, le mariage d’enfants, les mutilations génitales féminines, le travail des enfants…
Les enfants de la localité ont également contribué à cette célébration par une représentation scénique, transmettant des messages de sensibilisation sur leurs droits. Ils ont aussi plaidé pour plus d’enseignants qualifiés pour leurs nouvelles écoles.
Service Communication et des Relations Publiques 

Renforcement des capacités de travailleurs sociaux en santé mentale et appui psychosocial

Ce mercredi 08 mai 2024, nous avons procédé au lancement de la formation de trois-cents travailleurs sociaux en santé mentale et psychosociale à la salle de conférence de l’hôtel Riviera Royal.

Présidée par Madame la Ministre Charlotte DAFFE, cette cérémonie a connu la présence de Monsieur le Ministre du Travail et de la Fonction Publique, Madame la Ministre de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, les représentants des entités, à savoir L’UNICEF, CHILD FUND, PNUD, BAD ainsi que plusieurs cadres du département de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables.

Initié par le département de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables à travers la Direction Nationale de l’Enfance et le Projet de Fons d’Investissement Social de Relance Post Ebola (PERSIF), ce projet de grande nécessité a pour objectif de contribuer au développement du paquet de services en santé mentale et soutien psychosocial dans le mécanisme national de référencement des cas de privations et de violences faites aux enfants en Guinée.

Cette formation de trois-cents travailleurs sociaux, qui s’étendra sur une période de trois jours, prendra en compte les agents de la zone spéciale de Conakry et les préfectures de Coyah, Kindia, Forécariah, Guéckédou et Macenta.

Madame la Ministre Charlotte DAFFE, consciente que cette initiative viendra pour combler l’insuffisance des compétences réelles en matière d’assistance aux enfants dont notre pays a besoin, a remercié les partenaires techniques et financiers et a invité l’équipe du projet à s’impliquer davantage dans sa mise en œuvre.

Service Communication et des Relations Publiques

Commission sur la Population et le Développement : Madame Charlotte DAFFE conduit la délégation guinéenne à la 57ème session

Madame Charlotte DAFFE, Ministre de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables, conduit la délégation de la République de Guinée, à la Commission sur la Population et le Développement à New-York du 29 avril au 02 mai 2024 pour faire le point sur la situation de la population guinéenne et présenter l’agenda du pays d’ici 2040.

À l’occasion de sa déclaration officielle, Madame la Ministre a fait mention de la bonne coordination avec le Ministère du Plan et l’agence onusienne en charge de la population, mais également des grands chantiers réalisés par notre pays : « Dans une synergie d’action avec le Ministère du Plan et l’UNFPA, j’ai fait état de quelques résultats significatifs enregistrés par notre pays dans le domaine de la valorisation des droits des femmes particulièrement en termes de santé sexuelle et reproductive ».

Il s’agit notamment des actions suivantes :

▪️Lancement du Quatrième Recensement Général de la Population et de l’Habitation en 2023 ;
▪️Amélioration des conditions d’accouchements assistés par un personnel qualifié : 43 % en 2012 contre 69 % en 2022 ;
▪️Baisse de la mortalité maternelle : 550 décès pour 100.000 naissances vivantes.

Des défis persistent encore, mais avec le soutien du CNRD, nous restons confiants que l’amélioration de la santé sexuelle et reproductive sera poursuivie.
Service Communication et des Relations Publiques 

Forum National sur la Traite des Personnes et les Pratiques Assimilées

Sur financement des États-Unis à travers l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), s’est tenu à Conakry ce mercredi 24 avril 2024 dans la salle du centre pastoral Cardinal Monseigneur Raymond Marie TCHIDIMBO de l’archevêché, l’ouverture du forum national sur la lutte contre la traite des personnes. Le but de ce forum est d’améliorer le partenariat et la coordination dans la lutte contre la traite des personnes en République de Guinée.

Monseigneur Vincent COULIBALY, archevêque métropolitain de Conakry, a ressorti l’objectif de ce projet basé sur la traite des personnes, une préoccupation majeure du gouvernement, des Partenaires Techniques et Financiers et des chefs religieux de Guinée.

Représentant l’Ambassade des États-Unis, la chargée d’affaires adjointe Anne DUT s’est dite heureuse de participer à cette cérémonie et a exprimé la volonté et l’engagement de l’administration Biden-Harris de lutter contre la traite des êtres humains.

Après un bref rappel sur l’objectif existentiel de l’ONG Catholique OCPH/CARITAS, le secrétaire général de ladite organisation a remercié le Gouvernement guinéen pour son soutien et son accompagnement à leurs différentes initiatives en matière de promotion des droits humain et de consolidation de la paix.

Madame Charlotte Daffé, Ministre de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables, a préalablement exprimé sa satisfaction de prendre part à ce forum placé sous le thème « Prévenir les risques et les occasions de traite des personnes et d’exploitation dans les communautés et les communes », qui revêt une importance capitale et implique une mobilisation collective.

Plus loin, Madame la Ministre a au nom de Monsieur le Premier Ministre, exprimé la reconnaissance du Gouvernement aux PTFs notamment : le Département d’État Américain à travers son Ambassade en Guinée, l’Organisation Internationale pour les Migrations, Expertise France pour leur précieux concours aux efforts de l’État dans la protection des couches vulnérables tout en renouvelant sa disponibilité et celle de ses collaborateurs à soutenir toute initiative visant à soutenir cet effort de lutte contre les pratiques de traite. 

Services Communications et des Relations Publiques 

AUDIENCE : Président de la Coordination nationale des personnes handicapées pour le Développement Inclusif de la Guinée (CNDIPH)

Dans le cadre de la promotion de nos compatriotes en situation de handicap, Madame la Ministre Charlotte Daffé TOURE accompagnée du Conseiller en charge de l’inclusion des personnes handicapées et du Directeur National des Personnes vulnérables a reçu en audience M. Mamadou Moussa BAH, Président de la Coordination nationale des personnes handicapées pour le Développement Inclusif de la Guinée (CNDIPH) qui était accompagné de M. Jean Pierre N’DIAYE, Ingénieur Informaticien, expert en Technologie de l’Information et de la Communication.

Monsieur Jean-Pierre N’DIAYE lui-même en situation de handicap et en provenance du Sénégal est porteur d’une heureuse initiative visant à former des personnes handicapées sur les outils comme le marketing digital, la maintenance, le Web Master, l’E-commerce et le développement personnel en vue de leur autonomisation.

Madame la Ministre a salué cette démarche jugée inclusive et exemplaire de M. N’DIAYE et de M. BAH de la CNDIPH. Pour une efficacité accrue dans les meilleurs délais, Madame la Ministre a fait quelques recommandations, à savoir :

  • Formaliser rapidement la collaboration entre les deux ONGs ;
  • Appuyer le Ministère dans l’identification des futurs apprenants de centre ;
  • Engager les opérations de formation au centre d’apprentissage Souleymane Baba SOW sis à la cité de solidarité. 
Madame la Ministre a rassuré de sa volonté à accompagner l’initiative et à en faire un modèle pour les autres personnes handicapées.

Service Communication et des Relations Publiques